Gabon: les contrôleurs aériens de l'Asecna lèvent leur grève   Gabon/football: Roy Mouniengue et Jean-Jaurès Golly signent au Stade Mandji   Gabon: Libreville hôte des journées de l’industriel en novembre 2022   Arabie Saoudite: Le prince héritier, Mohammed ben Salmane, nommé Premier ministre selon un décret publié ce mardi 27 septembre 2022   Burkina Faso: au moins 11 soldats tués et 50 civils portés disparus après une attaque   France: le rappeur Kaaris en garde à vue, accusé de violences par son ex-compagne

Home •  Société

Omed Group inaugure son nouveau restaurant « Amaya » au Radisson Blu

Toujours en pleine expansion au Gabon, Omed Group qui fait dans l’import-export, agence de voyage et alimentation vient de lancer son deuxième restaurant après « Shalimar » situé dans le quartier montagne sainte en plein cœur de Libreville.

Auteur •  Carel OKAYE Publié le 05 août 2022

Ce 4 août 2022 au Radisson Blu, Omed Group a inauguré son deuxième restaurant au Gabon. Cette première ouverture a connu un afflux de diverses personnalités dont le Ministre en charge du tourisme, Jean Norbert DIRAMBA.

 

 

Toujours en pleine expansion au Gabon, Omed Group qui fait dans l’import-export, agence de voyage et alimentation vient de lancer son deuxième restaurant après « Shalimar » situé dans le quartier montagne sainte en plein cœur de Libreville. Pour ce second restaurant, le Group a choisi le très huppé hôtel de la capitale gabonaise.

 

 

Pour Deepak Lakhani, responsable d’Omed Group, le choix du Radisson est stratégique et bien réfléchi. « Nous avons décidé d’aller vers les clients pour ce deuxième bureau » indique Lakhani. Avant d’ajouter : « Pour le tourisme ou les affaires, les gens choisissent de rester au Radisson… Les grandes conférences, les meetings se font ici, c’est un bon choix. »

 

Le restaurant « Amaya » peut accueillir jusqu’à 100 personnes et compte à ce jour 9 gabonais sur les 12 employés de la structure dirigée par Akshay Vaishnav. Au menu les clients qui auront des raisons d'apprécier le site et l’accueil savoureront des spécialités indiennes et locales.

Voir aussi

Un (1) mois plus tard, 129 médias n’ont toujours pas revu leur statut.  

voir +

un atelier de renforcement de capacité qui va permettre d’aborder les procédures opérationnelle

voir +

L’église catholique poursuit son opération de déguerpissement dans la commune de Libreville.

voir +

La haute autorité de la communication désapprouve les tensions entretenues entre journalistes de l

voir +

Après 2 ans sans le traditionnel repas d’indépendance dû à la Covid-19, la Mairesse de la comm

voir +

Soucieux des nombreuses difficultés que rencontre la première chaine publique gabonaise, notamment

voir +

Les militaires suivront des études supérieures de médecine dorénavant à Libreville.

voir +