Algérie-France : Si la vie diplomatique était une compétition de football, le qualificatif de « classico » ne serait pas usurpé pour évoquer cet énième duel franco-algérien. Et, comme toujours entre ces deux-là, la période de la colonisation et de la guerre d’indépendance constitue la toile de fond de cette nouvelle crise.  Afrique du Sud : Poursuivi pour corruption, le secrétaire général de l’ANC sera devant la justice à partir du 3 novembre. Comme l’ancien président Jacob Zuma, il dénonce une conspiration ourdie par le chef de l’État.  Mali : Alors que les troupes de Barkhane quittent le pays, le régime de transition a décidé de rouvrir la voie des négociations avec Iyad ag Ghaly et Amadou Koufa, franchissant une ligne rouge pour Paris.  Bénin: Le Bénin est devenu, jeudi 21 octobre, l'une des très rares nations en Afrique à autoriser l'avortement, après le vote par l'Assemblée nationale d'une loi qui divise fortement l'opinion. Près de 200 femmes meurent chaque année au Bénin des suites de complications d'un avortement clandestin, selon les chiffres du gouvernement.

Home • Santé

Journée internationale : Gynécologie-obstétrique, « Accoucher en Afrique en 2021 »

Les acteurs de la gynéco-obstétrique se pencheront sur les conditions d’amélioration de la santé maternelle en Afrique.

Auteur • A. B. EVAKA

Du 24 au 25 septembre 2021 au PK27 dans la commune de Ntoum le département de gynécologie obstétrique du Centre hospitalier universitaire de Libreville organise, en collaboration avec la Société gabonaise de gynécologie obstétrique et de la reproduction (SGCOR), les premières journée internationales de gynécologie- obstétrique autour du thème : « Accoucher en Afrique en 2021 ». Une rencontre innovatrice dans un pays qui compte en moyenne 10 500 accouchements par an.

Durant 48h, les acteurs de la gynéco-obstétrique gabonaise se pencheront sur les conditions d’amélioration de la santé maternelle et infantile en Afrique en cette période obstruée par la covid-19. D’où le thème pour ces premières journées « Accoucher en Afrique en 2021 »Un sujet d’actualité qui occupera les échanges des professionnels, experts et étudiants en gynécologie et obstétrie. 

Les dits travaux verront la participation de plusieurs grands praticiens gynécologues notamment de la France, du Burkina Faso, du Mali, du Cameroun et du Congo. Ils auront pour fonction principale de partager leurs expériences en terme d’appuies aux équipes des hôpitaux de référence nationale et régionale dans l’organisation des services de gynécologie aussi de renforcer les capacités des médecins, sages-femmes et infirmières pour la pratique des soins obstétricaux pour ainsi réduire le taux de mortalité et morbidité maternelles.

C’est le 2ème arrondissement du chef-lieu du Komo-Mondah qui abritera ces séries d’ateliers, conférences et symposiums. Selon le chef de département de gynécologie-obstétrique du CHUL, le Professeur Jean-Pierre Ngou Mve Ngou, le CHUL enregistre pas moins de 10 500 accouchements par an. Pour rappel, le suivi de grossesse, dès six mois jusqu’à l’accouchement ainsi que les soins de néonatalogie sont gratuits dans les centres de santé public excepté pour les femmes étrangères et celles de moins de 18 ans.

Voir aussi

Signalé  par l’Afrique du Sud, « Ce variant présente un grand nombre de mutations, dont cert

voir +

SUNU Assurances s’engage dans la lutte contre les cancres masculins

voir +

La France réaffirme sa volonté à soutenir le Gabon dans le domaine de la santé.

voir +

Le Gabon présent au sommet de haut niveau sur le VIH-SIDA à Dakar

voir +

Nicole Assélé réagit sur les récentes mesures sanitaires

voir +

Nouvelles mesures sanitaires rentreront en vigueur LE 15 décembre

voir +

Le ministre Guy Patrick Obiang Ndong lance la vaccination des enfants

voir +

Le Bureau national de l’ordre des Sages-femmes au Gabon prend forme

voir +

les hommes ne sont pas épargnés parce que ce cancer peut aussi avoir raison d’eux

voir +

Plus de 480 vaccins administrés au total sur les trois sites retenus

voir +