Gabon : Ali Bongo Ondimba n’ira plus à Port-Gentil ce 24 juin   Gabon/Sport : le Gabon 79ème au classement Fifa, le Brésil reste la meilleure nation   Gabon : Les contaminations à la Covid-19 repartent en forte hausse   Gabon : Bitam accueille la 12ème  Journée africaine des frontières   Gabon :le Gabon intègre le Commonwealth au sommet de Kingali   Gabon : Sofavin va continuer dès le 1er Juillet la production et la commercialisation des boissons gazeuses de Coca-cola Compagny   RDC :  61 ans après, la dépouille de Patrice Lumumba de retour au pays   Sénégal : le footballeur international Sadio Mané signe au Bayern Munich   Afghanistan : un séisme fait plus d’un millier de morts dans la zone isolée du Sud-Est

Home •  Environnement

Les élèves de l'institut Léon Mba sensibilisés sur l'importance des abeilles

Le rôle des pollinisateurs dans le maintien des écosystèmes

Auteur •  I.S MEFANE Publié le 25 mai 2021

Célébration de la quatrième année de la journée des abeilles placée sous le thème : « volons au secours des abeilles » pour cette édition les futurs leaders que sont les jeunes ont été sensibilisés sur l’importance que revêt l’implication de ces pollinisatrices dans le maintien des milieux de vie.

Pour cela, ils doivent être au fait des questions d’environnement. Car ce sont eux qui risquent de vivre les réalités des changements climatiques. Le 20 mai les élèves de l’institut Léon Mba situé au quartier Lalala à droite, ont eu le privilège d’être édifiés sur le rôle très important de l’abeille dans la nature et ses implications. Ils doivent s’armer de ces problématiques en s’informant suffisamment sur les conséquences des actions posées par l’homme contre la nature.

L’abeille est le premier agent pollinisateur, sa façon de s’émouvoir et le nombre de plantes qu’elle visite de par le nombre de ses colonies qui varie de 80.000 à 50.000 individus.  Cette masse à la recherche des fleurs pour récolter le nectar qui sert à fabriquer le miel. Elle vient au premier rang des pollinisateurs sur la terre. Le rôle des abeilles est très important pour le maintien des écosystèmes qui s’imbriquent les uns aux autres.

« Les plantes à fleurs sont susceptibles de donner  des fruits et des graines  et ainsi des nouvelles plantes qui repoussent et régénèrent des forêts  ou bien des espèces florales ,et qui dit régénération des espèces florales dit alimentation des animaux  qui en dépendent, l’alimentation des hommes  et de toute la chaîne autour de ces  plantes ,jusque dans les eaux,  les poissons consomment eux aussi  les déchets charriés par les eaux, l’abeille est donc au centre de notre existence. » , a dit Arsène Nsimaga Consultant FAO apiculture.

L’extinction des abeille c’est la disparition des fruits, des graines et des légumes, ce qui entrainent des problèmes d’alimentation des animaux qui en dépendent, mais également des humains, et partant de la dislocation de toutes la chaîne alimentaire. La protection des abeilles est une problématique centrale dans notre existence.

Melda, élève en classe de seconde a retenu que «l’abeille est très importante et qu’elle contribue à 80 % à la production des aliments » tout en concluant qu’elle est à protéger car elle participe à la survie des écosystèmes.

Lionel Kinadjian, représentant par intérim du coordonnateur de la FAO pour la sous-région de l’Afrique Centrale n’a pas omis de présenter le rôle de la représentation Onusienne. Elle couvre 8 pays de l’Afrique centrale en précisant les domaines d’expertise de la FAO.

En s’adressant aux jeunes gens, il leur a donné le rôle fondamental que joue ces insectes pour la vie humaine et toutes leurs fonctionnalités. Il va citer Albert Einstein qui disait que: " si les abeilles venaient à disparaitre, l’humanité n’aurait que quelques années à vivre."

L’exemple des abeilles illustre bien cet aspect-là, « on est dépendant des abeilles pour notre alimentation et pour beaucoup d’autres choses ; le miel n’est pas uniquement utilisé dans l’alimentation ; il est aussi utilisé dans la médecine, la chirurgie pour favoriser la cicatrisation. »

Il faut donc réfléchir à tous les services que la nature peut rendre à l’homme et qu’il faut s’en occuper par reconnaissance et gratitude.

 

 

 

Voir aussi

Libreville abritera du 29 août au 1er septembre la Semaine africaine du climat 2022 (ACW).

voir +

CMG célébrait à Nairobi la journée mondiale de l’environnement sous le thème : « Parler pou

voir +

Après sa dernière visite en 2014 pour la canonisation du Pape Jean Paul II, Ali Bongo Ondimba séj

voir +

la Direction Générale des Forêts visite les sites des exploitants forestiers

voir +

La Zone économique spéciale du Gabon (GSEZ) vient d’obtenir la certification ISO 14064-1

voir +

La biodiversité est menacée par l'action de l'homme

voir +

Le rôle des pollinisateurs dans le maintien des écosystèmes

voir +