Algérie-France : Si la vie diplomatique était une compétition de football, le qualificatif de « classico » ne serait pas usurpé pour évoquer cet énième duel franco-algérien. Et, comme toujours entre ces deux-là, la période de la colonisation et de la guerre d’indépendance constitue la toile de fond de cette nouvelle crise.  Afrique du Sud : Poursuivi pour corruption, le secrétaire général de l’ANC sera devant la justice à partir du 3 novembre. Comme l’ancien président Jacob Zuma, il dénonce une conspiration ourdie par le chef de l’État.  Mali : Alors que les troupes de Barkhane quittent le pays, le régime de transition a décidé de rouvrir la voie des négociations avec Iyad ag Ghaly et Amadou Koufa, franchissant une ligne rouge pour Paris.  Bénin: Le Bénin est devenu, jeudi 21 octobre, l'une des très rares nations en Afrique à autoriser l'avortement, après le vote par l'Assemblée nationale d'une loi qui divise fortement l'opinion. Près de 200 femmes meurent chaque année au Bénin des suites de complications d'un avortement clandestin, selon les chiffres du gouvernement.

Home • Afrique

Côte d’Ivoire: La chanteuse Shan’l s’insurge contre la NCI « honte à vous » suite à une séquence sur la « démonstration » d'un viol

Shan’L a exprimé ce jour son indignation « honte à vous »

Auteur • Narcisse Mauny

 La célèbre chanteuse Gabonaise, Shan’L a exprimé ce jour son indignation « honte à vous » à la suite d’une « démonstration » de viol à l’émission talkshow « La télé d’ici vacances » de la chaîne NCI. L’animateur Yves de Mbella a reçu, comme invité, un homme présenté comme un « violeur repenti » et lui a fait faire une scène de viol sur un mannequin.

L’indignation ne cesse de grandir depuis la diffusion de cette séquence.Une émission télévisée, diffusée lundi 30 août, provoque un véritable tollé, notamment sur les réseaux sociaux.

La star de la musique Gabonaise, Shan’l dit « honte à vous » à la télé ivoirienne NCI sur un post. Visiblement meurtrie dans une vidéo a condamné fermement cette démonstration de viol mais aussi a fait comprendre à l’équipe « des présentateurs qualifiés » le traumatisme des victimes « ce qui m’a choqué c’est quand l’animateur lui demande si elles jouissent pendant l’acte. (…)vous qui étiez sur ce plateau, j’ai une amie qui a été violée, sodomisée à l’âge de 16 ans, en plein jour et par plusieurs personnes. Aujourd’hui, elle a des séquelles à vie, il y’avait du sang partout. Donc à elle on va lui demander si elle a joui ? vous êtes sérieux qu’il y’a un message profond derrière ? Qu’est- ce qu’on veut nous faire comprendre ? Où est ce qu’on va ? Où est ce qu’on est ? (…) J’ai perdu des amies dans ses affaires de viols (…)on veut nous faire croire que à nous femmes, les pulsions ingérables d’un déséquilibré nous en sommes les coupables » a désapprouvé la Kinda en colère sur un direct Facebook

 La chanteuseinternationale n’en décolère pas, elle poursuit en ajoutant «   on est où là ? Il faut qu’on m’explique (…)  Mais comment peut-on aborder un sujet aussi sensible avec autant de légèreté ? (…)  Il y’a des victimes qui vous suivent. Selon les statistiques les coupables de cet acte ignoble sont le plus souvent des proches, le père, le frère, les amis. Si on donne comme message qu’il ne faut pas rentrer tard alors que ce n’est pas souvent les inconnus qui le font mais ceux qui sont très proches de nous. Je le répète aborder un sujet aussi sensible avec autant de légèreté j’en suis choquée » a martelé l’auteur de la chanson Tchizambenque

Sur la chaine de télévision ivoirienne NCI un violeur invité sur le plateau d’une émission et interrogé sur comment il viole ses victimes avec pour démonstration un mannequin. 

« Est-ce que tu peux nous montrer comment tu faisais tes viols ? », dit l’animateur Yves de Mbella. Sur le plateau, l’homme présenté comme un violeur repenti est invité à monter sur une estrade et à simuler une agression et un viol sur un mannequin. L’homme s’exécute sous les applaudissements et les commentaires de l’animateur : « Viens avec moi (applaudissements du public). Voilà une go, comment tu fais, tu l’attaques de devant ou de derrière ? Va, montre-nous comment tu faisais. »

Le violeur repenti mime alors l’agression : « Souvent, dès qu’on arrive, on attrape le cou, mais il ne faut pas se laisser... ». L’animateur enchaîne : « Mais, ça peut l’exciter ! » « Oui, ça peut l’exciter. On la fait tomber », ajoute l’homme. « Tu touches son sexe ? », questionne Yves de Mbella, alors qu’en face l’homme lui répond : « Oui ». Voilà ce qui a engendre la colère de l’actuel numéro 1 de la musique gabonaise, Shan’L la Kinda qui revendique le respect, protection et la considération de la femme africaine notamment les victimes d’actes de viols lors de son direct.

Voir aussi

En prélude à la CAN, Gabon télévisions et la CRTV envisagent un partenariat dans les prochains j

voir +

Mamadi Doubouya et les membres du CNT ne seront pas candidats

voir +

Le ministre de l’Energie, Alain Claude Bilie By Nze a sollicité l’expertise égyptienne

voir +

Le Gabon présent au sommet de haut niveau sur le VIH-SIDA à Dakar

voir +

Shan’L a exprimé ce jour son indignation « honte à vous »

voir +

L’ex président Laurent Gbagbo a déposé sa demande de divorce

voir +

L’organisation intergouvernementale d’Etats africains a mis en place un plan directeur du contin

voir +

Des tremblements de terre dans la région de Goma à l’est de la RDC ont été enregistrés.

voir +

L’Union Africaine a prescrit aux Etats africains de chercher dans leurs repères culturels

voir +

La journée mondiale de l’Afrique commémore la création de l’OUA

voir +