Gabon : Ali Bongo Ondimba n’ira plus à Port-Gentil ce 24 juin   Gabon/Sport : le Gabon 79ème au classement Fifa, le Brésil reste la meilleure nation   Gabon : Les contaminations à la Covid-19 repartent en forte hausse   Gabon : Bitam accueille la 12ème  Journée africaine des frontières   Gabon :le Gabon intègre le Commonwealth au sommet de Kingali   Gabon : Sofavin va continuer dès le 1er Juillet la production et la commercialisation des boissons gazeuses de Coca-cola Compagny   RDC :  61 ans après, la dépouille de Patrice Lumumba de retour au pays   Sénégal : le footballeur international Sadio Mané signe au Bayern Munich   Afghanistan : un séisme fait plus d’un millier de morts dans la zone isolée du Sud-Est

Home •  Afrique

Burkina Faso : Que pourraient être les raisons du coup d'Etat ?

La recrudescence des attaques terroristes au Burkina Faso serait à l’origine du coup d'État militaire du MPSR

Par la redaction •  Première Ga

Petit rappel historique, 2015 soit un an après la destitution de Blaise Compaoré, Roch marc Christian Kaboré est hissé à la tête du pays avec comme feuille de route la sortie de crise. Un mandat et une réélection plus tard, la situation nationale semble empirer.

Peu de temps après l’élection du nouveau leader politique, les djihadistes font leur apparition dans le pays, multipliant les attentats à la bombe et les attaques armées.

Résultats 6 ans plus tard, plus de 2000 morts ; 2 millions de déplacés ; des milliers d’écoles fermées sur l’ensemble du territoire et une nation en détresse exaspérée par la situation.

Cette recrudescence des attaques terroristes sur le territoire burkinabé serait à l’origine du coup d'État militaire du mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR).

Celui qui a été ministre, premier ministre puis président de l’assemblée nationale sous Blaise Compaoré, semble avoir perdu au fil du temps la confiance d’un grand nombre de burkinabés à en juger par les réactions des différents leaders d’opinion de ce récent coup d'État du 24 janvier 2022.

Le putsch est condamné par l’opinion internationale et particulièrement l’union africaine et la CEDEAO. Nombreux sont les observateurs et chefs d’État de pays amis qui voient en cet acte, un geste contre-productif dans la lutte contre le terrorisme sur le continent et la préservation de la démocratie.

 

Voir aussi

Le Gabon et la Guinée-Equatoriale, pays de la sous-région d’Afrique centrale, entretiennent de t

voir +

Cette sanction n’est que le résultat de plusieurs évènements dramatiques.

voir +

voir +

voir +

La recrudescence des attaques terroristes au Burkina Faso serait à l’origine du coup d'État mili

voir +

Une bousculade fait 8 morts et 38 blessés graves dans la soirée du  lundi 24 janvier au stade de

voir +

Les Panthères du Gabon se qualifient pour les 8èmes de final après un match nul de 2 buts partout

voir +