UNESCO : le parc national de l’Ivindo, patrimoine mondiale


 C’est à l’issue de la 44eme session du comité du patrimoine de l’UNESCO, en République populaire de Chine, que le parc national de l’Ivindo a été classé comme patrimoine mondial. Une énième victoire pour le Gabon.

 Cette inscription du parc national de l’Ivindo sur la liste des patrimoines de l’UNESCO n’est rien d’autre que le fruit d’un travail bien mérité en matière de préservation de l’environnement impulsé par les plus hautes autorités du pays notamment le chef de l’État, Ali Bongo Ondimba qui veut faire du Gabon une véritable destination touristique.

« L’inscription par l’UNESCO du Parc national de l’Ivindo sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité vient récompenser les efforts du Gabon en matière de protection des forêts, dont le rôle est déterminant dans la lutte contre le réchauffement climatique », dixit le Président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba.

« C’est un moment historique pour la conservation de la biodiversité riche et exceptionnelle qu’abrite ce site, à savoir de très vieilles forêts intactes et refuges pour de nombreuses espèces endémiques et d’espèces menacées », ajoute le ministre des eaux et forêts, le Pr Lee White sur son compte twitter.

En effet, c’est en janvier 2020 que le dossier de candidature du parc national de l’Ivindo avait été présenté, discuté et adopté après des modifications et ajustements. Il s’agit du deuxième site du Gabon à être inscrit sur la liste de l’UNESCO après le parc de la Lopé.

Gabon, Parc national de l’Ivindo

Situé sur l’équateur, dans le nord du Gabon, le site, essentiellement intact, s’étend sur près de 300 000 hectares traversés par un réseau de rivières d’eau noire pittoresques. Il comprend des rapides et des chutes bordées par des forêts humides intactes, ce qui en fait un paysage d’une grande valeur esthétique. Les habitats aquatiques abritent des espèces de poissons endémiques, dont 13 espèces sont considérées comme menacées, au moins sept espèces d’herbes aquatiques Podostemaceae et, sans doute, une faune aquatique micro-endémique de chaque chute. De nombreuses espèces de poissons du bien ne sont pas encore décrites et certaines parties du site sont encore à peine explorées.

    Articles récents

    Ce 23 septembre 2021, la communauté internationale célèbre la journée internationale des langues des signes.

    Les acteurs de la gynéco-obstétrique se pencheront sur les conditions d’amélioration de la santé maternelle en Afrique.

    Creol a décidé d’offrir un séjour au Gabon à l’ivoirienne, Yann Bahou

    Le taux de contamination au coronavirus inquiète de plus en plus les autorités gabonaise

    De simple danseuse à visage de la danse gabonaise, Coralie la Louve,

    Portrait d’un homme qui a consacré sa vie au service de l’Etat.

    Ali Bongo Ondimba a rendu ce jour hommage à casimir Oyé Mba



    Vidéos récentes

    L'objectif des Epu est d'entretenir les connaissances et le partage d'expérience

    Visite du représentant général Eramet auprès de la Direction Générale de Gabon Télévisions